L’autonégligence des personnes aînées : la construction d’un problème social complexe qui pose de multiples défis pour l’intervention

L’autonégligence des personnes aînées : la construction d’un problème social complexe qui pose de multiples défis pour l’intervention

Par
Fiona Neesham-Grenon, T.S., M.Sc.
En savoir plus
Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – Centre hospitalier de l’université de Sherbrooke
fiona.ngrenon@gmail.com
-
Caroline Pelletier, T.S., Ph.D. (c.)
En savoir plus
Coordonnatrice du projet de recherche DAMIA, chargée de cours à l’Université de Sherbrooke, Centre de recherche sur le vieillissement de Sherbrooke, Université de Sherbrooke
caroline.pelletier2@usherbrooke.ca
-
Marie Beaulieu, Ph.D.
En savoir plus
Professeure, École de travail social, Université de Sherbrooke
marie.beaulieu@usherbrooke.ca
-

Cliquez sur l'icône pour télécharger le PDF

 

RÉSUMÉ :

L’autonégligence des aînés est un problème social peu documenté au Québec. Cet article vise à mieux saisir les défis de l’intervention, ainsi que des pistes possibles d’intervention pour les intervenants sociaux qui œuvrent auprès d’une clientèle aînée en situation d’autonégligence. Cette recherche, menée dans trois différents CSSS, s’appuie sur des entrevues individuelles auprès de 13 intervenants sociaux, dont 11  membres de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec. L’analyse thématique, faisant usage du logiciel QSR N’Vivo, a permis de dégager plusieurs pistes d’intervention. Les résultats présentent les défis d’intervention ciblés par les intervenants sociaux tels que la gestion du risque, la collaboration de l’aîné, les pressions de l’environnement exercées sur l’intervenant social et l’intensité des services offerts à l’aîné et à son environnement. Les pistes d’intervention suggérées sont l’évaluation des risques, l’évaluation biopsychosociale, l’approche de réduction des méfaits, les valeurs et l’éthique, le soutien organisationnel ainsi que l’acquisition des connaissances à jour.

MOTS-CLÉS :

Autonégligence, aînés, intervenants sociaux, défis, pistes d’intervention


ABSTRACT:

Self-neglect among older adults is an undocumented social problem in Québec. This article aims to identify the challenges and avenues of intervention for social workers working with a clientele of older adults in a situation of self-neglect. This research, carried out in three different CSSS, is supported by individual interviews with 13 social workers, including 11 members of the l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec. The thematic analysis, conducted with QSR N’Vivo software, made it possible to identify several avenues of intervention. The results unveil the challenges related to intervention with this clientele, as identified by social workers, such as: risk management, collaboration of the older adult, environmental pressures on the social worker, intensity of services offered to older adults and their environment. Suggested avenues of intervention include risk assessment, biopsychosocial assessment, harm reduction approach, values ​​and ethics, organisational support, and current knowledge possession.

KEYWORDS:

Self-neglect, older adults, intervention workers, challenges, avenues of intervention