Les travailleurs sociaux formés à l’étranger : socialisation et adaptation professionnelle en contexte de pratique québécois

Les travailleurs sociaux formés à l’étranger : socialisation et adaptation professionnelle en contexte de pratique québécois

Par
Stéphanie Ethier, T.S., Ph.D. (c.)
En savoir plus
École de travail social, Université de Montréal
stephanie.ethier@umontreal.ca
-
Annie Pullen Sansfaçon, T.S., Ph.D
En savoir plus
Professeure, École de travail social, Université de Montréal
a.pullen.sansfacon@umontreal.ca
-

Cliquez sur l'icône pour télécharger le PDF

 

RÉSUMÉ :

Formés en travail social dans leur pays d’origine, de nombreux travailleurs sociaux ayant immigré au Québec exercent dorénavant la profession dans la grande région métropolitaine de Montréal. Cette transition implique le transfert de connaissances professionnelles, mais également l’acquisition de nouvelles connaissances locales, nécessaires à la pratique du travail social dans un contexte façonné par des réalités socioéconomiques, politiques et culturelles différentes. À partir de l’expérience de 26 travailleuses sociales formées à l’étranger et des données recueillies lors d’une journée de partage de connaissances, cet article explore les processus qui sont en jeu, et met notamment en lumière le rôle prépondérant des milieux organisationnels et des relations avec les collègues de travail, dans un processus plus large de socialisation professionnelle.

MOTS-CLÉS :

Travail social, immigration, transfert des connaissances, socialisation professionnelle, adaptation professionnelle


ABSTRACT:

Trained in social work in their home country, many social workers who immigrated to Quebec now practice in the Greater Montreal area. This change of context involves the transfer of professional knowledge, but also the acquisition of new local knowledge necessary for the practice of social work in a context shaped by different socioeconomic, political and cultural realities. Based on the experience of twenty-six graduate social workers trained abroad and data collected during a knowledge exchange forum, this article explores the processes involved and highlights, in particular, the preponderant role of organizations and relationships with co-workers, in a broader process of professional socialization.

KEYWORDS:

Social work, immigration, knowledge transfer, professional socialization, professional adaptation