Le culturagramme : outil d’exploration culturelle et migratoire pour mieux comprendre les réalités vécues par la clientèle autochtone en travail social

Le culturagramme : outil d’exploration culturelle et migratoire pour mieux comprendre les réalités vécues par la clientèle autochtone en travail social

Par
Philippe Roy, Ph.D.
En savoir plus

Professeur associé et chargé de cours, Unité d’enseignement en travail social, Université du Québec à Chicoutimi
philippe1_roy@uqac.ca

-
Lisa Ellington, T.S.
En savoir plus

Étudiante au doctorat en travail social et chargée de cours, Unité d’enseignement en travail social, Université du Québec à Chicoutimi et Centre des Premières Nations Nikanite
lisa.ellington.1@ulaval.ca

-

Cliquez sur l'icône pour télécharger le PDF

 

RÉSUMÉ :

Ce récit de pratique présente une adaptation du culturagramme (Congress, 2008b) auprès de la clientèle autochtone. Conçu par une travailleuse sociale afin d’intervenir auprès des personnes immigrantes installées aux États-Unis, cet outil permet de considérer divers aspects de la culture d’une personne en intervention, tout en reconnaissant les expériences uniques et diversifiées vécues par la clientèle. À la suite de son utilisation par de futurs intervenants sociaux innus et atikamekw au Québec, le culturagramme a été modifié par les auteurs dans l’optique d’assurer une meilleure sécurité culturelle aux personnes et aux familles autochtones lorsqu’elles sont en contact avec des travailleurs sociaux. Combiné à une approche plus globale d’ouverture d’esprit et de respect, cet outil permet une meilleure compréhension des multiples réalités vécues par la clientèle autochtone, particulièrement lorsque celle-ci a eu une expérience migratoire, comprise comme tout déplacement du lieu de vie.

MOTS-CLÉS :

Culturagramme, intervention sociale, personnes et familles autochtones, sécurité culturelle


ABSTRACT:

This paper proposes and explores an adaptation of the culturagram (Congress, 2008b) for use with Indigenous clients in the context of counselling and community social work. Originally designed by a social worker for work with immigrants in the United States, this assessment tool facilitates an exploration of service users’ identity and relationship to their culture, while at the same time recognizing the unique and diverse experiences of the person. Following its use by future Innu and Atikamekw practitioners in Quebec, the culturagram was modified by the authors to increase the level of cultural security for Indigenous people in the context of social work intervention. Combined with a more global approach of open-mindedness and respect, this tool allows a better understanding of the “migratory experience”, considered as any movement from one place to another in an individual’s life.

KEYWORDS:

Culturagram, social intervention, Indigenous peoples and families, cultural safety