Enjeux actuels des pratiques en adoption internationale au Québec  : narratifs de professionnels spécialistes

Enjeux actuels des pratiques en adoption internationale au Québec  : narratifs de professionnels spécialistes

Par
Anne-Marie Piché, Ph.D.
En savoir plus

Professeure, École de travail social, Université du Québec à Montréal
piche.anne-marie@uqam.ca

-
Rosita Vargas Diaz,
En savoir plus

Candidate au doctorat en travail social, Université de Montréal
rosita.vargas.diaz@umontreal.ca

-

Cliquez sur l'icône pour télécharger le PDF

RÉSUMÉ :

Au Québec comme ailleurs, le champ de l’adoption internationale vit une profonde réorganisation. La Convention de La Haye de 1993 a institué un nouveau cadre d’action, à la suite duquel les projets d’adoption internationale sont de plus en plus complexes. Dans ce contexte, quels sont les enjeux cliniques rencontrés par les professionnels de l’adoption internationale au Québec? Cet article présente les résultats d’une étude qualitative menée auprès de 20 professionnels québécois impliqués en pré et en postadoption internationale et s’attarde à l’articulation des différents narratifs circulant dans le milieu. Nous montrerons comment le discours de gestion du risque et le discours humanitaire s’opposent et les défis que cela entraîne dans la pratique; que la complexité actuelle des adoptions appelle à une meilleure évaluation des projets; que le narratif de gestion du risque peine à rejoindre les adoptants; que les professionnels réclament l’harmonisation des pratiques entre tous les acteurs. En somme, malgré le renforcement du paradigme de protection, comment garantir des pratiques d’adoption qui relèvent de la meilleure éthique possible?

MOTS-CLÉS :

Adoption internationale, pratiques postadoption, narratifs, besoins spéciaux, adoption tardive, Convention de La Haye


ABSTRACT:

In Quebec as in other countries, the field of adoption is undergoing a major reorganization. The Hague Convention on the protection of children and cooperation relating to intercountry adoption (1993) has established a new paradigm of action, making their procedures even more complex. In this context, what are the main clinical concerns of intercountry adoption professionals? This article presents results of a qualitative study involving 20 Quebec-based adoption professionals and attempts to articulate the narratives within that field. We will demonstrate how a protection/risk-management narrative opposes the humanitarian narrative and what challenges this implies for practice. Findings: the complexity of actual adoption profiles calls for a better assessment of projects; the risk management/child protection narrative hardly reaches adoption applicants and professionals argue for an alignment of practices among all players involved. Despite the strengthening of the child protection paradigm, how can we ensure ethical adoption processes and decision-making?

KEYWORDS:

Intercountry adoption, postadoption practices, narratives, special needs, late adoptions, Hague Convention