La justice environnementale : dans l’angle mort de la formation en travail social?

La justice environnementale : dans l’angle mort de la formation en travail social?

Par
Jeanne Dagenais Lespérance,
En savoir plus

Candidate à la maîtrise, École de travail social, Université de Montréal,
jeanne.dagenais-lesperance@umontreal.ca

-
Sue-Ann Macdonald, Ph.D.
En savoir plus

Professeure, École de travail social, Université de Montréal,
sueann.macdonald@umontreal.ca

-

Cliquez sur l'icône pour télécharger le PDF

RÉSUMÉ :

Dans une ère où les changements climatiques frappent déjà l’humanité de plein fouet et où le terme « réfugié climatique » émerge, le travail social se doit de faire un examen de conscience. Comment la justice sociale et la justice environnementale sont-elles liées? Avons-nous une responsabilité d’agir? Comment adapter la formation en travail social pour faire face aux crises écologiques qui nous attendent (ou ont déjà lieu)? La recherche sur le travail social lié à l’environnement en est à ses débuts, mais les articles s’accumulent et répètent un même message : l’intégration de l’environnement naturel aux pratiques en travail social s’avère essentielle, puisqu’une des missions premières du travail social est d’agir sur l’inégalité des conditions de vie. La formation en travail social serait d’ailleurs un terreau fertile pour amorcer un changement de mentalité à cet effet, pour aller vers un travail social « environnemental » [notre traduction] (Coates, Gray et Hetherington, 2013).  

MOTS-CLÉS :

Justice environnementale, formation en travail social, travail social environnemental, valeurs du travail social


ABSTRACT:

In an era where climate change has already started to occur and where the term “climate refugee” emerges, it seems that the time has come for social work to thoroughly reflect on its position on the environment. How are social and climate justice linked? Do we have a responsibility to act? How can social work education be adapted to deal with the ecological crisis at our doorstep (one that we are already witnessing)? Research on social work linked to the environment is still scarce, but growing. Articles are proliferating and repeating a similar message: the natural environment needs to be incorporated into social work practices, because one of the fundamental missions of social work is to change the inequalities of living conditions. For several researchers, social work training is an ideal place for instigating a change in mentalities, to move towards an “environmental” social work (Coates, Gray & Hetherington, 2013).

KEYWORDS:

Environmental justice, social work training, environmental social work, social work values