Numéro Hors série 1

Présentation

Prenant appui sur le postulat selon lequel plus d’attention devrait être accordée aux impacts psychosociaux de la crise, ce numéro hors série a pour objectif principal de donner la parole aux travailleurs sociaux, tant en milieu communautaire qu’institutionnel, qui comptent parmi les acteurs à l’avant-scène de cette pandémie.

Karine Croteau, T.S., Ph.D., Professeure-chercheure, École de service social, Université d’Ottawa

Sarah Boucher-Guèvremont, T.S., Rédactrice en chef, Revue Intervention, OTSTCFQ

Geneviève Cloutier, T.S., Ph.D., Courtière de connaissances, OTSTCFQ

Voir l’article

Une exploration des activités effectuées par les intervenants sociaux québécois pendant la première vague de COVID-19

Les intervenants sociaux ont un rôle clé à jouer pour soutenir les individus, les groupes et les communautés. Les activités qu’ils ont effectuées au cours de cette pandémie et les conditions dans lesquelles elles ont été réalisées sont toutefois peu connues. Cet article vise à les explorer par le truchement d’une analyse des articles grand public publiés dans 13 médias québécois entre le 1er février et le 31 juillet 2020. Nous présentons une analyse inductive des grands types d’activités présentés dans les médias et des principales caractéristiques de leurs conditions de réalisation. En nous appuyant sur ces résultats, nous formulons enfin des pistes d’amélioration pour soutenir les activités effectuées par les intervenants sociaux en contexte pandémique.

Maxime Guillette, Candidat au doctorat en gérontologie, Université de Sherbrooke

Rachel Boulianne, Titulaire d’une maîtrise en gérontologie, Université de Sherbrooke

Yves Couturier, Ph.D., Professeur, École de travail social, Université de Sherbrooke

Voir l’article

La COVID-19 et ses impacts sur la violence conjugale et la violence envers les enfants : ce que nous disent la recherche et la pratique

Cet article vise à témoigner des impacts que la pandémie a eus et continue d’avoir sur la pratique en protection de la jeunesse dans les cas de cooccurrence de VC et de VEE, à travers les récits de pratique de cinq intervenantes et gestionnaires. Ceux-ci permettent de mettre en évidence les difficultés et les défis suscités par l’actuelle crise sanitaire pour les familles ainsi que pour la pratique, mais aussi la grande capacité d’adaptation des intervenantes et des gestionnaires, qui ont su relever les défis suscités par ces circonstances extraordinaires et se sont mobilisés pour trouver des solutions innovantes. 

Chantal Lavergne,

Rosita Vargas Diaz,

Geneviève Lessard,

Myriam Dubé,

Chantal Beaulieu,

Fauve Deslauriers,

Émilie Dubuc,

Séréna Kate-Jolin,

Cathy Paquet,

Voir l’article

Les défis de l’intervention sociale en contexte de deuil et de pandémie au Québec

L’article vise à présenter une synthèse de la littérature sur l’intervention sociale en contexte de deuil et de pandémie afin d’analyser sa pertinence dans le contexte québécois. À partir de cette littérature, nous soulignons la manière dont ces connaissances pourraient être mobilisées dans le but de développer et d’implanter des outils d’intervention et des pratiques innovantes, notamment dans la grande région de Montréal.

André-Anne Parent,

Edward Ou Jin Lee,

Miguel Bergeron-Longpré,

Antoine Bertrand-Deschênes,

Elisabeth Morin,

Abelardo Leon,

Voir l’article

Exploration des effets de la COVID-19 sur les agriculteurs : perspective d’une travailleuse de rang

La campagne est synonyme de calme et de sérénité pour la plupart d’entre nous. Pourtant, derrière ces vastes espaces se cachent des niveaux de stress et de détresse insoupçonnés. En réponse à ce problème, les travailleurs de rang (TR) proposent une innovation sur le plan de l’intervention psychosociale de proximité. L’objectif de l’article est de présenter une étude de cas réalisée auprès d’une TR afin de recueillir sa perception par rapport à l’adaptation des agriculteurs durant les mesures de confinement exigées par le gouvernement du Québec à la suite de l’éclosion de la COVID-19 dans la province.

Maxime Hébert,

Lyson Marcoux,

Philippe Roy,

Laurence Lemire,

Voir l’article

Les conséquences de la pandémie de COVID-19 chez les personnes qui vivent en situation d’itinérance : un enjeu de justice sociale

À partir d’une analyse critique des publications issues de la presse médiatique francophone, cet article vise à faire état du contexte pandémique dans lequel se trouvait la population itinérante montréalaise durant la première vague (entre le confinement et le déconfinement). Plus spécifiquement, l’objectif de cet article est de saisir les défis que les personnes en situation d’itinérance ont affrontés tant sur le plan personnel que social et économique, d’aborder les failles criantes de la situation en matière d’hébergement et enfin de susciter des réflexions sur la réalité vécue par les personnes en situation d’itinérance n’ayant pas eu recours aux refuges durant cette période.

Caroline Leblanc,

Karine Bertrand,

Christine Loignon,

Voir l’article

Une organisatrice communautaire dans la tornade de la pandémie

Ce récit de pratique présente le parcours d’une organisatrice communautaire en Centre de santé et de services sociaux (CISSS) durant les premiers mois de la crise de la COVID-19 dans un quartier de Montréal fortement défavorisé et heurté de plein fouet par la pandémie. Dans quelles mesures les dimensions sociales et communautaires peuvent-elles s’exercer dans un contexte où la priorité porte davantage à la mission sanitaire des CISSS-CIUSSS? Comment les communautés se réorganisent-elles durant la pandémie?

Karine Leducq,

Denis Bourque,

Voir l’article

« Bien dans mes baskets » en temps de pandémie : agir sur les inégalités sociales et scolaires

Le programme Bien dans mes baskets (BDMB) utilise le sport d’équipe parascolaire comme outil d’intervention psychosociale dans une école secondaire montréalaise. Bien qu’il soit offert à tous les élèves, le programme cible davantage des jeunes présentant des problèmes sociaux ou un risque de décrochage scolaire. Si la pandémie de COVID-19 a eu de multiples effets sociaux, l’arrêt de la fréquentation scolaire a fragilisé le filet social des adolescents, en particulier ceux et celles ayant des difficultés scolaires et/ou des problèmes sociaux. Dans cet article, qui prend la forme d’un récit de pratique, nous relatons comment BDMB s’est adapté au contexte de pandémie de COVID-19.

Martin Dusseault,

Jean-Baptiste Leclercq,

Voir l’article

Continuum de services en itinérance en contexte pandémique sur la Rive-Sud de Montréal : innovations et pratiques de proximité

Cet article propose de poser un regard sur l’organisation de la pratique du travail social auprès des personnes en situation d’itinérance dans ce contexte tout particulier qu’est la pandémie de COVID-19. Il explore la réalité de l’itinérance sur la Rive-Sud de Montréal, l’organisation des services mis en place en contexte d’urgence pandémique de même qu’en phase transitoire, et présente les principales implications pour la pratique du travail social auprès de cette population vulnérable.

Andréanne Audet,

Robert-James Borris,

Voir l’article

Rendre l’aide mutuelle accessible en contexte de confinement : récit d’un groupe de soutien téléphonique en dépendance

Lors de la pandémie de COVID-19, des usagers de l’Hôpital Notre-Dame ont été confrontés au défi d’amorcer un processus de changement de leurs habitudes de consommation en pleine période de confinement. Ce récit de pratique raconte la démarche de planification et de réalisation d’un groupe de soutien par conférence téléphonique mis sur pied pour leur venir en aide. Il aborde les réflexions qui ont guidé la planification de ce groupe à distance, le déroulement spécifique d’une rencontre de groupe téléphonique et des constats pouvant inspirer la pratique du travail social de groupe dans un tel contexte.

Éric Gascon,

Voir l’article

« Hamare ne veut plus de son logement » : la question de l’habitat déshabité en situation de confinement

 À travers le récit de pratique issu de la situation sociale d’Hamare, qui souhaite en pleine épidémie vendre son logement et obtenir rapidement un nouvel appartement, j’étayerai la question de « l’habitat déshabité », que je définis comme l’éprouvé d’un environnement habitant insécure et incertain. Nous explorerons ainsi en quoi la dynamique « écoute, voix, regard » du tressage relationnel de l’entretien social permettra d’être « en présence » à distance pour soutenir son rayonnement dans l’accompagnement socioéducatif des problématiques liées au logement en situation de confinement.

Katia François-Maïkoouva,

Voir l’article

Pandémie et travail social au Québec et en France

Cet article propose de rendre compte et d’analyser, de manière préliminaire et pour la période de mars à août 2020, comment le travail social du réseau public au Québec et en France a été impacté par la crise sanitaire et quelles ont été les réponses et, peut-être, les pratiques nouvelles qui en ont émergé.

Denis Bourque,

Cyprien Avenel,

Voir l’article